Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ARTEVOILE, Le club de voile du Groupe Artelia - Page 2

  • Résultats de la mini transat 2017 : l’arrivée de Marta et de la flotte ARTELIA en Martinique

    Après une fin de première étape que les adeptes du farniente auraient pu qualifier d’idéal (et les voileux de « problématique », faute de vent), c’est un alizé soutenu qui a porté les concurrents (réels et virtuels) de la Mini Transat 2017 tout au long de cette deuxième étape depuis les Canaries jusqu’au port du Marin en Martinique rallié en 14,5 j par le vainqueur.

    Lire la suite

  • Corse du Sud - octobre 2017

    Découvrir l’Ile de Beauté par la mer ! Une belle proposition qui ne peut se refuser. Nous avons donc sauté sur l’occasion même si nous avions un peu d’appréhension au moment de l’inscription car première croisière en voilier et première croisière avec Artevoile.

    Quelques interrogations aussi : Aurons-nous le mal de mer ? Comment se passe la vie sur un bateau ? Comment sera le Groupe ? L’équipage sera-t-il sympa ?

     

     

     

    Lire la suite

  • Les Grenadines, une destination mythique

    Tout d’abord, les Grenadines, c’est loin de la Martinique, alors il faut beaucoup naviguer. Les premières 24 heures ont amariné une bonne partie des équipages. Départ 12h de la Martinique, arrivée vers 9h le lendemain matin à Béquia. Pendant que certains nourrissaient les poissons d’autres faisaient des pointes à 20 nœuds ! A peine le temps d’avaler le déjeuner au calme de la baie de Port Elizabeth que nous voulions partir à la découverte de ce chapelet d’iles paradisiaques. Après quelques jours à caboter de plage en plage, il fallait déjà penser à regagner la Martinique. Pour varier les plaisirs, au retour nous avons fait escale à Saint Vincent et Sainte-Lucie. Au total nous avons parcouru environ 500 km soit 270 milles nautiques.

    Lire la suite

  • Mini transat 2017, des nouvelles de la vraie Marta et de ses virtuels adversaires

    Les marins sont arrivés à bon port, les virtuels comme les aventuriers. 

    Lire la suite

  • C’était très lointain et très ensoleillé

    Au mois de mars 2017, j’ai participé à une sacrée expérience pour moi, brave alsacienne amatrice de tartes flambées et trouvant qu’il fait un peu trop chaud hors de mon appart: une navigation en catamaran dans les îles Grenadines! De quoi je me souviens le mieux, dans ces 10 jours?

    Lire la suite

  • ARTEVOILE AUX GRENADINES

    Affiche Grenadines.jpg

  • America’s Cup & Calanques

     

    Septembre 2016

    Par Guillaume Dejean & Laurent Ubeda

     

    Ces faits sont relatés bien après le déroulement des évènements en question. Ils seront narrés d’un œil naviguant sur le voilier de Mathieu, aussi la rédaction décline toute responsabilité si un participant ne se reconnaissait pas les propos évoqués (après tout, il n’avait qu’à être sur LE bon bateau). La rédaction s’affranchit également de toute rigueur marine, car nous sommes de simples moussaillons toulousains. 

     

    Place au récit :

     

    « Méfiez-vous du café » voici donc à quoi se résumait la seule mise en garde communiquée par notre cher Michel (Carles, ndlr). Autant dire que pour les deux novices en voile que nous étions, ces conseils restaient plutôt « light »… un maillot, un peu de crème solaire, un bon Bordeaux, un fromage de chez Xavier et voilà deux Toulousains en route pour Toulon.

     

    Jour 1 : samedi 10/09

    America’s Cup nous voilà ! Départ à midi pour assister à la course dans la rade de Toulon.

    3 bateaux, 3 écoles ! Ce sera à l’équipage le plus fin stratège pour analyser la zone de course et imaginer le meilleur angle de vue. Manque de bol, notre voilier s’est planté ! Qu’à cela ne tienne, nous sommes restés « connectés » : audio branché sur l’équipage français / live vidéo sur l’appli officielle et jumelles au poing (on est quand même venu pour ça).

    Une fois la course terminée, à nous de sortir la voile, direction la baie de Sanary ! Une certaine compétition s’installe entre les voiliers, Philippe et Mathieu en tête, les mauvaises langues diront qu’une histoire de casquette à l’eau a forcé le dernier bateau à faire route au moteur.

     

    La soirée en condensé : #Mouillage / Apéritif d’anniversaire / #Piraterie

     

    [Piraterie] : acte d'hostilité, de déprédation ou de violence commis en mer par l'équipage d'un navire contre un autre bâtiment de mer ou contre son propre bâtiment.

    (acte ponctué par un échec pour cause de serrage extrême de la barre à roue du bateau de Philippe, affaire à suivre, ndlr)

     

    Jour 2 : dimanche 11/09

    Départ matinal : direction Cassis et ses Calanques ! Après une nav’ au moteur (Passion voile, solution moteur, ndlr) pour notre équipage nous voilà à Sugiton. On notera la pratique du wave-paddle, une variante du wakeboard sur paddle tracté par un voilier, le tout face au Cap de l'Aigle de la Ciotat. Pour les autres équipages, vous n'aurez qu'à leur demander ce qu'ils ont fait ;)

     

    Petit repas face au spectacle que nous offraient les calanques et les amoureux du naturisme, merci qui ? Merci Guillaume pour la découverte de ce lieu.

     

    Planning serré oblige, nous voilà parti pour Cassis et l'activité de l'après-midi : canoë dans les trois Calanques (Port Pin / Port Miou / Envau) pour la majorité du groupe, et une balade pédestre pour le reste. Après la découverte du milieu et de son histoire, voilà qu'on lève l'ancre pour mouiller dans la calanque d'Envau, avec l'envie de se réveiller dans ce lieu magique.

     

    La soirée en condensé : #Magret / piraterie / nuit à la belle étoile / #Piraterie (réussie ;))

     

    Jour 3 : lundi 12/09

    Voile, voile…et voile !

    Après deux jours sans brise, enfin un peu de souffle pour atteindre les 7 nœuds, alors cap sur Porquerolles et sa plage d'Argent ! Reprise de la vieille querelle entre Mathieu et Philippe, ce sera à l'équipage qui tirera mieux le bord, alors que pendant ce temps-là l'équipage de Ghislain s'adonnait à la pratique de la baignade sur la plage d'Envau.

    Après-midi, farniente pour les 2 équipages sur la plage d'Argent, autour d'un bon verre pour fêter l'anniversaire d'Anne, puis d'une partie de Molkky pour les plus motivés.

     

    La soirée en condensé : #Paella #tousensemble #surleponton / navigation de nuit pour l’équipage de Ghislain / Piraterie (par ce qu’on y prend vite goût)

     

    Jour 4 : mardi 13/09

    Dernier jour d'Artevoile, alors on sera aussi rapide que David pour attraper sa navette :

    Vent arrière / Spi asymétrique (ou pas) / Direction Toulon / FIN

     

    Merci à toute l'équipe pour son accueil chaleureux et pour la découverte de votre passion, à bientôt et bon vent :)

  • Golfo di Napoli

     

    Mai 2016

    Par Florent Bourlet

     

    Au départ, une affiche Artevoile aperçue un matin, alors que je n’étais pas très bien réveillé, près de la machine à café. Qu’est-ce que c’est ? Un reportage d’Arte sur la voile ? Non pas du tout, j’apprends rapidement qu’il s’agit de l’association de voile d’Artelia, entraînements, régates, weekends… et un grand voyage annuel.

    Cette année, ce voyage était dans la baie de Naples et j’ai eu la chance de pouvoir participer à cette expédition. Né plus proche des volcans que de la mer, c’est vrai que je n’étais jamais monté de ma vie à bord d’un voilier. On m’a dit « l’important c’est : pas faim, pas froid, pas fatigué… pas foif ». Je n’ai jamais fait de voile mais un voyage qui part sur ces bases, ça ne peut qu’être bien ! Et puis la région est tout de même volcanique, alors je ne devrais pas être complétement perdu.

     

    Alors me voilà parti en Italie. Je fais la connaissance de mon équipage et de notre bateau. On me dit « Tu dormiras dans le carré »… Bon ok, c’est vrai que d’ordinaire je préfère avoir un lit rectangulaire… Après si c’est comme ça sur un bateau…

    En effet, j’ai dû apprendre une nouvelle langue. Je parle toujours aussi mal italien mais j’ai appris beaucoup de vocabulaire marin : le carré, des bouts, des manivelles de Winch, une GV, des penons, la barre, des actes de piraterie… Mon équipage expérimenté m’a permis d’apprendre énormément tout au long de la semaine, le partage est une des valeurs premières de l’association et c’est très enrichissant. Artevoile, c’est l’occasion de découvrir des personnes de tous les horizons, et de s’enrichir de cette diversité. Le bateau est toujours animé la journée, la bonne humeur est de mise. Les après-midis et soirées sont l’occasion de visites et de retrouvailles avec les autres équipages.

     

    Partir sur un voilier, c’est aussi voyager différemment. Le temps se ralentit, le dépaysement est plus important. La mer nous a donné accès aux panoramas imprenables de Procida, d’Ischia, de Capri, de Positano et d’Amalfi… Un festival de cartes postales ! Bien sûr nous avons aussi mis pied à terre pour visiter ces endroits enchanteurs. Et nous avons ajouté à ces visites deux journées permettant de découvrir les sites d’Herculanum et Pompéi, ainsi que la ville de Naples.

     

    Pour moi, c’est une expérience inoubliable, je ne remercierai jamais assez les personnes qui m’ont ouvert la porte de cette association, les organisateurs du voyage, et tous mes compagnons marins.

    Désormais, je n’attends qu’une chose… « Capri c’est fini » mais c’est certain « Dès que le vent soufflera, je repartira ».

    Et vous ?