Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Une semaine sur les îles Eoliennes avec ARTEVOILE... Super, on y va ! Par contre...c’est comment la vie à bord ?

Nous allions le découvrir... mais avant de partir, un minimum d’organisation est nécessaire. On ne part pas sur trois voiliers pendant une semaine sans une sacrée organisation. Tous les équipages sont mis à contribution et les talents se révèlent... cuisiniers, trésoriers, chanteurs, DJ, barmans, guides touristiques, pharmaciens ... heuuu qui parle Italien ??  Après quelques semaines d’échanges, la liste d’avitaillement et les sacs de marins sont prêts, les covoiturages organisés en direction de l’aéroport... de vrais pros du management !

A Portorossa, en Sicile, deux monocoques et un catamaran nous attendent : Sophie, Cayetana et Esvedra. Le catamaran luxueux de l’Amiral attire toutes les convoitises avec ses deux terrasses. C’est vrai qu’on a la classe sur notre catamaran ! A l’unanimité, c’est décidé, il sera le bateau des apéros et sera même transformé en dance floor.  Place aux choses sérieuses, il faut avitailler les bateaux pour la semaine et revoir le parcours en fonction des prévisions météo ; le Sirocco est annoncé! Dernier briefing avant le départ, l’amiral et son second nous expliquent les règles à connaître à bord d’un voilier et c’est parti... cap sur la première île, Vulcano.

Largage des amarres et départ sur les chapeaux de roues, déjeuner en pleine mer, ascension du volcan dans les fumerolles soufrées, bain de boue à la tombée du jour pour échapper aux moustiques (attention, les guides ne mentaient pas, l’odeur du souffre est persistante !) et nuit au mouillage dans la baie de l’île.... Levée d’ancre au petit matin... Les moussaillons ont bien dormi, bercés par les vagues et réveillés par les odeurs d’œufs et de bacon... On apprend que deux bateaux ont dérivé dans la baie... Finalement les nuits au mouillage dans la région d’Eole ne sont pas de tout repos pour tout le monde ! L’équipage assiste l’amiral pour pointer le cap sur Stromboli. 

Après 5 heures de traversée sous le soleil et en musique, nous arrivons sur la plage de sable noir de l’île. Rendez-vous avec le guide pour l’ascension du volcan : 4 heures et 900 mètres de dénivelé sur les chemins escarpés pour arriver au sommet où un spectacle nous attend sur la ligne de crête. Nous sommes bien équipés avec nos casques et nos frontales : peu d’éruptions ce soir-là mais des grondements impressionnants. La descente en courant dans les cendres du volcan est tout aussi marquante. Pendant ce temps, les non randonneurs de l’équipage ne s’ennuient pas ; ils sont allés voir le volcan depuis la mer à bord du navire amiral, en sirotant le fameux planteur, recette spéciale d’Artevoile...

Après ces deux jours d’amarinage, la croisière se poursuit avec escales à Salina puis Lipari. Ce sera une semaine riche en navigation avec ou sans vent, en dégustation culinaire, en découverte de paysages magnifiques,... Le plein de fous rires, de belles rencontres et de bonne ambiance ! Attention tout de même aux pirateries...

 Merci Artevoile et tout l’équipage pour ce voyage inoubliable ! On recommence quand vous voulez !

Écrire un commentaire

Optionnel