Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/06/2015

Carnet de bord de la Baticup 2O15

Premier jour : mercredi : la tête dans les vappes

Levée 5h,  train à 7 nous voilà partis pour Lorient 
Pendant que Marine et Matthieu étudient les meilleures stratégies de départ,  les autres s'entraînent à l'esprit d'équipe à la belote,  rallongent leur nuit de sommeil ou se détendent sur des carnets à colorier. 
Arrivée à 13h à Lorient,  récupération de notre dernière et non des moindres acolyte Marta. On fait connaissance dans le bus qui nous amène au port ainsi que pendant la pause déjeuner.  Un an aux Glénans, puis un an à naviguer, son cv marin est bien étoffé.


Pas le temps de digérer,  on monte sur un grand surprise,  venu tout droit de la trinité,  par Benoît Hochart,  un marin qui aime lui aussi se lever tôt,  partir sur des longues journées de nav. Skipper pro , il a fini second du classement bizut de la solitaire du figaro de 2014. On se dit que raisonnablement, il doit sûrement avoir deux trois choses à nous apprendre.

Dans le bateau,  Chacun prend ses marques
Margoux a la barre
Marine a la GV et tacticienne 
Szyb et Seb aux embracs
Sophie au piano
Marta et Thom au spi

Bonne journée de voile on arrive vers 19h au port prêt a se détendre sur une bière.

 

Deuxième jour : jeudi : des ailes dans le dos

Bien dormi, bien réveillés, on se sent poussés des ailes avec nos vestes floquées 
On retrouve quelques visages connus sur  le quai, avec en tête notre chère Pauline qui nous a rejoint ! on envoie quelques joutes verbales sur le ponton et on embarque. 
Petite adaptation , Seb sera a la GV et réglera le GPS , Marine prêtera main forte à Marta tout en conservant son rôle de tacticienne et Thom jouera les embracs .
Le spi monte plus vite , les empannages se détendent et l'affalage se coordonne , bref on se sent prêts pour les régates qui commencent le lendemain .
Le soir , apéro baticup , on frime devant les huîtres avec nos lunettes Artelia.

 

Vendredi : premier jour de régates . La tête dans les étoiles

Première régate : un côtier
Stratégies et analyses fusent , les manœuvres se passent pas si mal même sans notre entraineur et  on décroche la 11 eme place ! La journée démarre sur les chapeaux de roues 
Après midi : une  banane , moins glorieuse , le vent faiblit le long des cotes , on aurait du partir au large comme les autres , on arrive en 26 eme position.
Un peu déçus par cette fin de journée on garde la tête dans les étoiles: au classement provisoire, on arrive 19 eme.

 

Samedi : deuxième jour de régate : les pieds en éventail

9h pétole. Le comité donne rdv à 11h pour faire un point météo. Entre temps l'équipage se rassemble autour d'un café et part profiter de la plage. Fin de matinée, rappel sur le port: on embarque . Le vent s'est levé, on part sur 2 bananes.

Premier départ difficile , on arrive dernier à la première bouet au vent. Vu ce constat, la remontée n'est pas si mal: on finit 19 ème sur 42.

Deuxième régate : arrivée 24 ème . Peut mieux faire se dit on.

Le soir ; la fête bat son plein , le lendemain sera difficile, mais la rumeur dit qu'il n'y aura pas plus de vent qu' à 9 h ce matin.

 

Dimanche : dernier jour de régate : la tête dans les nuages

Ne jamais écouter les rumeurs, ça souffle au large et le réveil est difficile.

Ça démarre par un côtier. Une nouvelle fois, on se démarque et on récupère la 14 ème place. Ça réveille.

On finit par deux dernières bananes: 19 eme et 27 eme,

 

Classement final: 21 eme: on appartient à la première moitié du classement, pas si mal se dit on lorsque les premiers sont skippés par des pros!

Bilan : bon équipage, bon vent, bons résultats, vivement la prochaine BATICUP !

 

Merci Sophie pour le récit

1.JPG

2.JPG

En savoir plus encore : http://www.baticup.fr/

Les commentaires sont fermés.